new

new
de mes amis dessinateurs

21 janvier 2018

LILLE toujours dans le rouge ! LENS assure.



TROYES 1-0 LILLE
Lille s'est incliné à Troyes (1-0) malgré une production intéressante. Le temps presse pour le LOSC, englué dans la zone rouge.
Christophe Galtier était conscient à son arrivée à Lille que le chantier qui l'attendait était énorme. Ce constat se confirme à chaque sortie du LOSC, où son équipe affiche quelques défauts rédhibitoires pour espérer décrocher des résultats.
Niane déterminant
En déplacement à Troyes, contre un promu revenchard et toujours aussi mobilisé, les Lillois n'ont pourtant pas démérité. Ils auront des choses à garder dans leur copie du soir. Mais leur manque de réalisme, dans la finition comme dans la dernière passe, a grandement facilité la tache des Aubois. Au final, cette impression étrange si souvent laissée durant la phase aller s'est encore confirmée : tout en tenant le ballon, Lille s'est exposé à des vagues à chaque fois que son adversaire le récupérait.
La première période a donc vu les Troyens se procurer les meilleures situations, sous une pluie battante. Adama Niane, notamment, a été très remuant en début de match et a fait passer quelques frissons dans la défense lilloise (6e, 16e). Giraudon s'est aussi essayé sur un tir audacieux, sans plus de succès (29e). Il était donc logique que l'ESTAC trouve la faille par l'inévitable
Niane. Après un bon centre de Mathieu Deplagne, le meilleur buteur de la saison passée en Ligue 2 a donné l'avantage au promu d'une belle reprise acrobatique (1-0, 44e). 

Après le repos, Lille a tenté de se révolter mais l'équipe de Christophe Galtier a encore affiché un déchet technique trop important dans les 30 derniers mètres, à l'image de Pépé ou Benzia, aussi remuants qu'approximatifs sur certaines incursions. Troyes, de son côté, est resté menaçant en procédant par attaques rapides. Les hommes de Jean-Louis Garcia n'ont pas fait le break, mais ils ont conservé ce précieux avantage jusqu'au bout. Contre un club devenu un concurrent direct, il suffit largement à leur bonheur.
                                                                             (GOAL) 




BREST 1-1 LENS
 Ligue 2. Brest se contente d'un nul (1-1) face à Lens
Le Stade Brestois a dû se contenter du point du match nul face au RC Lens, ce vendredi, lors de la 22e journée de Ligue 2.



Revivre le match
Après avoir pris un point sur six en 2018 pour ses deux premières sorties face aux Ajacciens de l'ACA et du Gazélec, Brest se devait de réagir ce vendredi devant Lens, équipe en forme du moment. Bien rentrés dans la rencontre, les Brestois, revenus à une composition classique après la rotation effectuée à Mezzavia, ouvraient rapidement le score : sur une longue ouverture de Pi, Charbonnier déviait pour Faussurier qui délivrait un caviar à Butin qui, d'une tête pleine de sang-froid, trompait Vachoux (12'). Dans un duel rythmé pourtant peu riche en occasions, Lens allait alors poser le pied sur le ballon et n'était pas loin de revenir au score sur un très beau mouvement collectif que Lopez ne concluait pas (28'). Devant à la pause avec un maigre avantage, le Stade Brestois allait pourtant souffrir dans une dernière demi-heure à sens unique pour des Nordistes séduisants sur la fin.
Et c'est assez logiquement que Bayala, sur une frappe sèche armée en dehors de la surface ramenait les siens à hauteur des Finistériens (69'). Bousculé par un Zoubir en jambes, Brest pliait sans rompre et relevait la tête dans les cinq dernières minutes. Moment où Berthomier, encore sur un caviar de Faussurier, n'ajustait pas assez son plat du pied pour offrir une victoire heureuse à Brest (90+2'). Car vendredi soir, à Le Blé, les Lensois n'avaient clairement le standing d'une formation de deuxième partie de tableau et auraient peut-être mérité mieux en termes de points. 


La fiche technique
Spectateurs : 7.270.
Arbitre : M.Wattelier.
BUTS.

 Brest : Butin (12'); Lens : Bayala (69').
Avertissements. Brest : Bernard (65'); Lens : Bianda (23').

BREST : Larsonneur – Belaud, Castelletto, Weber, Bernard – Grougi (cap.), Pi (Berthomier, 79') – Faussurier, Charbonnier (66'), Autret – Butin (H. Diallo, 61'). Non entrés en jeu : Léon (g.), Chardonnet, Coeff, Pintor. Entraîneur : J.-M. Furlan.
LENS : Vachoux – Dja Djédjé (Duplus, 71'), Duverne, Bianda, Hafez – Koukou (cap.) (Chantôme, 61'), So. Diarra - Fortuné, Markovic (Bayala, 46'), Zoubir - Lopez. Non entrés en jeu : Belon, Sagnan, Gérard.
Entraîneur : E. Sikora.

Les joueurs. Butin assure l'essentiel
L'objectif d'un attaquant est de marquer et Edouard Butin l'a atteint vendredi. Mais ce fut le seul coup d'éclat de celui qui a été préféré à Diallo en pointe, comme au Gazélec mardi. Car dans ses protections de balles, ses déviations et ses appels, choses où il excelle d'habitude, l'ancien Valenciennois n'a pas été tranchant et aurait pu faire mieux (facile à dire, oui). Contre Lens, il a donc assuré l'essentiel, sans plus.

(Le Télégramme)



15 janvier 2018

LOSC , l'effet GALTIER ? L'effet CHAPRON ! ..



Un LOSC bousculé, mais un LOSC libéré...
CAEN 0-1 LILLE
Une première réussie pour Christophe Galtier, le nouveau pompier de service.
Une lueur d'espoir pour les supporteurs Lillois.

Par Ouest-France
Lille continue s’est imposé sur la plus petite des marges face à Caen (0-1). Le LOSC a su tenir l’avantage après l’ouverture du score de Pepe (43') qui a mené à l’expulsion de Vercoutre (45'). Malgré l’exclusion de Ballo-Touré (53'), les Nordistes ont tenu la marée. Lille réalise une très belle opération dans un match physique sur une pelouse en très mauvais état. Christophe Galtier réussit sa première en Ligue 1 avec le LOSC qui avec 22 points remonte provisoirement à la 14e place.
Dans un match où l’arbitrage de M. Hamel, qui a distribué un carton rouge de chaque côté, sera commenté, Lille a signé son 3e succès à l’extérieur avec une cohérence collective clairement à la hausse.En installant un 4-1-4-1 avec Yassine Benzia recentré et Thiago Mendes très libre de ses mouvements, Galtier avait favorisé un schéma de jeu plutôt malléable en position offensive, et qui faisait la part belle au replacement défensif de tous.
L’objectif était d’abord de rassurer une équipe trop fragile défensivement en 2017, avec un bloc compact, discipliné, et d’exploser très vite en contre.Les visiteurs ont bien entendu le message dans une première période qu’ils ont globalement dominée, affichant une maîtrise technique supérieure.
Un arbitrage contreversé
Et cette fois la réussite a souri. Le match s’est décanté à la 43e minute, quand Nicolas Pepe a ouvert le score après un décalage de Benzia. L’Ex-Angevin est allé célébrer son but juste devant le kop caennais, et cela n’a pas plu au gardien du SM Caen, qui est venu le faire savoir vertement à l’intéressé.M. Hamel, l’homme qui exclut le plus en L1, a donc très sévèrement sévi avec Rémy Vercoutre (44e)… Le directeur du jeu a ensuite "égalisé" en ciblant Ballo-Touré après une faute aux allures de compensation sur Ronny Rodelin juste après la pause (51e).
Ces faits de jeu ont logiquement durci la deuxième période.Rodelin puis Ivan Santini ont frôlé l’égalisation (49), Pepe a loupé une balle de 2-0 face à Brice Samba (63), et malgré tous ses efforts pour revenir, Caen a été trop désordonné dans la surface.Les Lillois, eux, ont affiché un esprit de corps qui a dû faire très plaisir à leur nouveau coach, très actif durant 90 minutes dans sa zone technique pour replacer et encourager ses Dogues.



11 janvier 2018

LOSC 2018, le chantier est ouvert !



Un rude chantier en perspective pour GALTIER,
 le nouvel entraîneur des Dogues Lillois...


Que retenir avant #SMCLOSC ?
Pour la première de Christophe Galtier à la tête du LOSC en Ligue 1 Conforama, l'enjeu est (déjà) important. Face au SM Caen, les Dogues entameront une série de cinq matchs en deux semaines. Objectifs ? Sortir de la zone rouge et effectuer une remontée. Tout ce qu'il faut savoir avant ce déplacement chez les Normands.


NOUVEAU COACH, NOUVEL OBJECTIF ….
En 2018, l’homme fort du LOSC se nomme Christophe Galtier. Après une première victoire obtenue contre Le Mans (2-4) en 1/32e de finale de la Coupe de France, les Lillois enchainent par le premier déplacement de la phase retour. «Le jeu caennais est bien identifié avec des attaquants qui pèsent, de la percussion et des centres, note le coach lillois. Cependant, il a aussi des failles. Il nous faudra donc jouer sur celles-ci et avoir le tempérament d’entreprendre ». 
 




MH370 - reprise des recherches


www.honoretro.blogspot.fr


4 ans après sa disparition, les recherches 
pour retrouver les débris du vol MH370 vont reprendre.

 http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/4-ans-apres-sa-disparition-les-recherches-pour-retrouver-les-debris-du-vol-mh370-vont-reprendre-1022115.html

10 janvier 2018

07 janvier 2018

Trois ans après , " TOUJOURS CHARLIE ! "

www.honoretro.blogspot.fr


  
La FRANCE sous le choc

 Le 7 janvier 2015, les frères Saïd et Chérif Kouachi, faisaient irruption au siège parisien du journal satirique Charlie Hebdo et tuaient Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski. 
Assassinés avec eux, la psychiatre Elsa Cayat, l'économiste Bernard Maris, le correcteur du journal Mustapha Ourrad, le journaliste Michel Renaud, le policier Franck Brinsolaro, garde du corps de Charb, et l'agent de maintenance Frédéric Boisseau.
 Une fois sortis, les terroristes tuaient le policier Ahmed Merabet, avant d'être abattus, deux jours plus tard.